Night terrors: causes, mechanism and treatment

Terreur nocturne chez l'adulte, les causes, symptôme, que faire ?

Les points importants Résumé
Quels sont les symptômes d'une terreur nocturne ? Les principaux symptômes sont : cris et pleurs incontrôlables, agitation corporelle extrême, transpiration abondante, respiration rapide et haletante, yeux grands ouverts mais absence de réaction, confusion et désorientation au réveil.
Quelles sont les causes des terreurs nocturnes chez l'adulte ? Les causes peuvent être une prédisposition génétique, le stress et l'anxiété, la privation de sommeil, un lien avec d'autres troubles du sommeil comme l'apnée obstructive du sommeil, la consommation de substances comme l'alcool ou la caféine, ainsi que d'autres facteurs comme l'activité physique intense avant le coucher ou la fièvre.
Conséquences des terreurs nocturnes Les conséquences incluent la perturbation de la qualité du sommeil, la fatigue diurne, les troubles de l'humeur, les tensions relationnelles et les risques de blessures.
Prévention et gestion des terreurs nocturnes Les mesures de prévention et de gestion comprennent l'hygiène de sommeil, les techniques de relaxation, les thérapies cognitivo-comportementales et la solution Back2Sleep (orthèse intranasale) pour traiter les troubles respiratoires comme l'apnée du sommeil.

 

Qu'est-ce qu'une terreur nocturne ?


Une terreur nocturne est un épisode de sommeil agité et perturbant qui survient lors des phases de sommeil lent profond, généralement durant la première moitié de la nuit. 

💡 Contrairement aux cauchemars, la personne ne se souvient pas de l'épisode au réveil.

Pendant une terreur nocturne, le dormeur semble extrêmement agité et effrayé

Il peut : 

💊 crier, 

💊 pleurer, 

💊 transpirer abondamment,

💊 avoir une respiration rapide. 

Ses yeux sont grands ouverts mais il ne réagit pas aux stimuli extérieurs. 

Cet état de panique intense dure généralement quelques minutes avant un endormissement rapide.

Si les terreurs nocturnes sont plus fréquentes chez les enfants, en particulier entre 4 et 12 ans, elles peuvent aussi toucher les adultes, souvent en lien avec un trouble du sommeil sous-jacent comme : 

💊 l'apnée du sommeil,

💊  le syndrome des jambes sans repos. 


Les terreurs nocturnes

 

Quels sont les symptômes d'une terreur nocturne ?


Cris et pleurs incontrôlables

La personne pousse des cris perçants ou se met à pleurer de manière intense et soudaine, sans raison apparente. 

Ces manifestations bruyantes sont caractéristiques d'une terreur nocturne. 


Agitation corporelle extrême

Le dormeur dans son lit : 

💊 s'agite violemment,

💊 se débat, 

💊 gesticule,

💊 semble lutter contre quelque chose d'invisible. 

Ses mouvements sont désordonnés et incontrôlés. 


Transpiration abondante

Une sudation excessive, un front trempé de sueur accompagnent généralement cet épisode de panique nocturne. 


Respiration rapide et haletante

La respiration devient comme après un effort physique intense : 

💊 sifflante, 

💊 accélérée. 

Le rythme respiratoire est anarchique. 


Yeux grands ouverts mais absence de réaction

Malgré des yeux révulsés, la personne ne réagit pas aux stimuli extérieurs et semble complètement déconnectée de la réalité


Confusion et désorientation au réveil

Si elle se réveille pendant l'épisode, la personne est désorientée, perdue, sans aucun souvenir de ce qui vient de se passer.


La terreur nocturne chez l'adulte et l'enfant

 

Quelles sont les causes des terreurs nocturnes chez l'adulte ?


Prédisposition génétique

Certaines personnes semblent avoir une prédisposition génétique aux terreurs nocturnes, qui se transmet au sein des familles. 

Si vos parents ou grands-parents en souffraient, vous avez plus de risques d'en faire l'expérience. 


Stress et anxiété

Le stress, l'anxiété et les troubles de l'humeur comme la dépression sont des facteurs importants pouvant favoriser les terreurs nocturnes chez l'adulte. 

Un événement stressant ou traumatique peut également les déclencher


Privation de sommeil

Un manque de sommeil chronique, que ce soit par choix ou à cause d'un trouble comme l'insomnie, augmente les risques de terreurs nocturnes. 

Un sommeil de qualité insuffisante est également un facteur. 


Lien avec les troubles du sommeil

Elles peuvent être liées à d'autres troubles du sommeil comme l'apnée obstructive du sommeil, le syndrome des jambes sans repos ou le somnambulisme

Traiter le trouble sous-jacent permet souvent de résorber les terreurs. 


Consommation de substances

La consommation avant le coucher peut perturber le sommeil et favoriser l'apparition de terreurs nocturnes chez les adultes sensibles comme : 

💊 d'alcool, 

💊 de caféine, 

💊 de certains médicaments ou drogues. 


Autres facteurs

D'autres éléments peuvent également jouer un rôle dans le déclenchement des terreurs nocturnes à l'âge adulte comme : 

💊 une activité physique intense avant le coucher, 

💊 la fièvre,

💊 certaines conditions médicales.


Conséquences des terreurs nocturnes


Perturbation de la qualité du sommeil

Les terreurs nocturnes interrompent brutalement le sommeil profond, essentiel à une bonne récupération physique et mentale. 

Cela peut entraîner : 

💊 une fatigue chronique, 

💊 des difficultés de concentration,

💊 une baisse de vigilance le lendemain. 


Fatigue diurne

En privant la personne de sommeil réparateur, elles favorisent une somnolence excessive dans la journée. 

Cela peut nuire aux performances scolaires ou professionnelles et augmenter les risques d'accidents. 


Troubles de l'humeur

Le manque de sommeil lié aux terreurs nocturnes peut provoquer : 

💊 de l'irritabilité, 

💊 de l'anxiété,

💊 des symptômes dépressifs. 

L'humeur et le comportement s'en trouvent impactés. 


Tensions relationnelles

Les cris, l'agitation et le manque de sommeil peuvent perturber le sommeil du conjoint ou de la famille. Cela crée des tensions et peut nuire aux relations interpersonnelles à long terme. 


Risques de blessures

Pendant un épisode de terreur nocturne, la personne peut se lever, déambuler et se cogner contre des objets sans en avoir conscience, ce qui augmente les risques de chutes et de blessures. 


Les contraintes sommeils

 

Prévention et gestion des terreurs nocturnes


Hygiène de sommeil

Adopter de bonnes habitudes de sommeil comme respecter des horaires réguliers, créer un environnement calme et apaisant, limiter les écrans avant le coucher, etc. 

Cela aide à prévenir les terreurs nocturnes. 


Techniques de relaxation

Pratiquer des exercices de respiration, de méditation ou de yoga avant le coucher permet de réduire le stress et l'anxiété, facteurs favorisant les terreurs nocturnes chez l'adulte. 


Thérapies cognitivo-comportementales

Ces thérapies visent à identifier et modifier les pensées et comportements néfastes pour le sommeil. 

Elles peuvent aider à mieux gérer le stress et l'anxiété à l'origine des terreurs nocturnes


La solution Back2Sleep, l'orthèse intranasale 

Cette orthèse intranasale permet de maintenir les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil. 

En traitant les troubles respiratoires comme l'apnée du sommeil, elle réduit un facteur de risque majeur des terreurs nocturnes chez l'adulte. 

Discrète et facile d'utilisation, elle améliore rapidement la qualité du sommeil.


FAQ sur les terreurs nocturnes chez l'adulte


Q. Que faire pendant une terreur nocturne ?

Il est recommandé de ne pas réveiller la personne pendant un épisode de terreur nocturne, cela pourrait l'agiter davantage. 

Le mieux est de rester calme à ses côtés, de la rassurer par des paroles apaisantes et des gestes doux, et de veiller à sa sécurité pour éviter les blessures. 

La crise se terminera d'elle-même au bout de quelques minutes.


Q. Quand consulter un médecin pour des terreurs nocturnes ?

Une consultation médicale est conseillée si les terreurs nocturnes sont fréquentes (plusieurs fois par semaine).

 

Dites stop à l'apnée du sommeil et aux ronflements !
Back2Sleep packaging with sheep to represent a deep sleep
J'essaie ! Starter Kit
Retour au blog